Nouvelles fraîches du trio

Publié le par jeresiste

dorian-web.jpg


Ah, vous vous languissiez de nous, comme cela nous fait plaisir.
Ne vous inquiétez pas, nous sommes tout simplement un peu pris par notre "vrai" travail. Rasti prépare une nouvelle emission avec des auteurs de la rentrée qui font des pieds et des mains pour passer chez lui, Rip enchaine interview sur interview et moi , chers amis, je vais de dîner en dîner avec des romanciers de la rentrée qui ne se doutent absolument pas que je sévis sur ce blog et cela m'enchante. Olivier Adam est aussi joyeux que ses livres, on s'éclate bien plus avec Patrick Besson, Eric Neuhoff et Beig. Savez vous que je songe très serieusement à écrire un roman sur les dessous (feminins.....) de l'édition que je publierai donc sous mon pseudo. Qu'en pensez vous ?
Vous brûlez d'en savoir plus sur mon week-end à Deauville avec la baronne grivoise et mon entrevue avec la jeune femme qui veut ouvrir son coeur concernant ses galipettes avec l'homme politique ?
Je vous ferai attendre encore un petit peu car je suis très pervers, comme vous le savez.. Mais je dirai tout dans mon roman, n'est ce pas ?
Je suis ravi de lire que
Leo Scheer trouve notre blog 'très bien'  même si je n'ai pas été très tendre avec Nathalie Rheims...(mais il doit bien  s'en moquer vu que tout le monde a l 'air d'adorer le livre de Nathalie et qu'elle est entrée dans les listes des meilleures ventes...) Peut être serait-il tenté par mon projet de roman ? Faites moi signe, Leo.

Publié dans par Dorian Gray

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

links of london 05/07/2010 07:07



Et puis, cette jeune femme vous accueille avec un pic à glace dans la main.





léo scheer 27/09/2007 21:53

Tout le monde peut se tromper, cher Dorian Gray, et il est vrai que je ne vois pas comment on peut ne pas être tendre avec Nathalie qui est une personne adorable. Pour "Journal intime", je vous confirme qu'il plait beaucoup, si, un jour, vous le lisez, vous comprendrez pourquoi.
Mais je suis tout à fait excité, c'est le mot, par votre projet de livre sur les dessous (féminins) de l'édition. Si vous arrivez à traiter, pour la période actuelle, cette question d'une façon aussi documentée que l'a fait Angie David pour Dominique Aury, ça peut être plus distrayant que le Journal de Brenner.
Mais je ne voudrais pas que celà vous empèche de le déflorer par vos confidences sur ce blog dont je vous confirme que je le trouve excellent.

Eric LEQUIEN-ESPOSTI 27/09/2007 00:06

Chers boule et bill,Qui vous dit que la taille desdits caractères n'était pas volontaire ? Hum ?Quant au reste de votre commentaire, il relève du pur fantasme et je n'ai pas de temps à perdre avec vos vélléités de jugement à deux balles.Enfin, en général, je ne réponds pas aux anonymes : ceci est donc une (double) exception pour vous deux : boule et bill.Au plaisir, Fantomas

Béatrice 25/09/2007 21:24

Pourquoi "féminins", les dessous? Il en faut pour tout le monde, non?

boule et bill 25/09/2007 10:21

A Eric, Lequien, Esposti, le dernier ferme la porte :
Pour éviter de faire des gros commentaires écrits trop gros en copiant-collant du word dans la case, il convient de passer par le code source.
Et ni vu ni connu je t’embrouille, remplacer les sauts de ligne par et le tour est joué,
Ca évite de laisser à penser que d’aucuns ont besoin de brouillon et de correcteur d’orthographe pour lâcher des commentaires, surtout quand le d’aucun se prend pour un chantre de la littérature française.