Du lourd, du salé et du corsé

Publié le par jeresiste

Figurez vous qu’hier midi, Dorian, Rastignac et moi-même nous sommes réunis pour un déjeuner dans une certaine brasserie de la rive droite, histoire de changer… Alors que nous nous apprêtons les uns les autres à voler vers nos vacances bien méritées, nous avons souhaité établir le programme d’été de ce blog.
Ce n’est pas parce que vous serez moins nombreux derrière l’écran qu’il faut vous négliger pour autant.
Je peux donc vous annoncer dès maintenant qu’il sera notamment question… :

- des livres que nous conseillons d’abandonner sur la plage. Le sable, la mer et les crabes apprécieront.
- un dossier de référence sur les turpitudes des plus grands éditeurs parisiens (bassesses, faiblesses et cadavres dans le placard)
- les dessous de l’univers impitoyable (et méconnu) de l’édition de poche, où le business du papier l’emporte largement sur celui des textes et des auteurs
- nos meilleurs souvenirs et anecdotes de salons du livre en province
- la suite de la saga « Attachées de stress »
- … et bien sûr tout ce qui doit vous filer la nausée à propos de la rentrée littéraire à venir

Perfidement vôtres : Dorian, Rip et Rasti

Publié dans par Ripley

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elisabeth Robert 13/07/2007 09:55

Je ne risuqe pas de jouer aux devinettes, bah oui si je connaissais quelqu'un dans le domaine de l'édition nul doute que je l'aurais appelé pour mes textes hein!:)

Rastignac (gnac) 13/07/2007 09:27

Père Goriot: 1) Bien essayé! 2) Je ne cracherai jamais dans une soupe de homard. J'aime trop ça ainsi que mes acolythes. 3) Si vous saviez cher ami, ce que nous entendons à droite, à gauche concernant les supposés auteurs de ce site... 4) Ca nous amuse beaucoup d'ailleurs. 5) J'espère que vous allez continuer à jouer aux devinettes.

Chroniques du Plaisir 13/07/2007 02:35

Lourd, salé et corsé ? Drôle de menu en perspective. Mais étonnement, cela aiguise tout de même l'appétit... ;-)

Père Goriot 12/07/2007 14:01

Pourquoi cracher dans la soupe de homards alors que vous êtes à des postes où vous pouvez changer les choses ? Le milieu germanopratin c’est pas la Camora, pour le changer il suffit de le vouloir.
Que risquez-vous à part quelques regards sombres la prochaine fois que vous entrerez au café des éditeurs ?

Allez François, Christophe, Fabrice, un peu de courage.

Marilou 12/07/2007 07:52

Vaste programme...