Lumière de ma vie, feu de mes reins

Publié le par jeresiste

beig-sieff-1-.JPGbeig1.jpg

Tandis que Marc Levy fait de la Résistance,  (on vous reparlera de lui très vite, promis…) que Musso et Kennedy se battent désespérément pour les premières places des meilleures ventes, je viens de finir le futur best-seller qui les écrasera tous : «Au secours, pardon », de mon ami Frédéric Beigbeder, qui sort chez Grasset début juin, car maintenant, la rentrée littéraire se passe en juin, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué. (Je dis « mon ami », car il fut une époque où Fred (je j’appelais ainsi, cavalièrement) était un type BCBG qui disait encore bonjour et dont la tête passait toujours par la porte du Flore, où nous déjeunions souvent ensemble, jadis.) Que vous dire ? C’est certes cocasse, provocateur, éblouissant. Il s’agit de la suite des aventures rocambolesques de l’horripilant Octave (héros de 99 Francs) qui part en Russie débusquer la top-model du siècle. Las ! Pauvre Octave est beaucoup moins crédible et terriblement peu troublant quand il se tape des gamines de 14 ans, dont la petite Léna, qui en fait 12.

N’est pas Humbert Humbert qui veut. Beig aurait dû réviser son Nabokov.

 

Extrait page  281:

Elle n’avait pas besoin de s’épiler le sexe puisque ses poils n’avaient pas encore poussé.

Dorian Gray

Publié dans par Dorian Gray

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ecaterina 08/06/2007 13:03

Tres bonne idee, votre blog!
Quant a beigbeder, je n'ai pas lu son livre(?), rien que pour ne pas l'acheter! Le billet de Didier Jacob sur ce bouquin est extra, je pense qu'il va vous plaire...

Gnap 07/06/2007 09:58

Pas encore lu... Tel que vous en parlez, on dirait un effort pour se "houellebecquiser"...

Laurence 05/06/2007 13:54

Moi je trouve que Beig il a du talent. Vous zetes zaloux ! Bouh !